Gimme Banks clip
Culture

Banks – III – Critique

Oscillant entre dark pop et R&B, le 3e album de la chanteuse américaine est sorti le 12 juillet 2019. Mérite-t-il qu’on s’y attarde ? Critique de l’album III de Banks.

La chanteuse américaine Banks, de son vrai nom Jilian Banks, a été révélée en 2014, grâce à son premier album Goddess qui lui a valu de nombreuses distinctions. Son style, mêlant dark pop et R&B, lui a permis de se faire une vraie place sur la scène alternative mondiale.

III banks album

De retour avec un 3e album, sobrement intitulé III, Banks sera en concert le 21 novembre 2019 au Trianon. A quoi faudra-t-il s’attendre pour ce nouveau projet ?

Entre pop et chill-hop

Même si le 1er titre de l’album peut effrayer par son originalité, Banks conserve l’ADN pop qui l’a caractérisé par le passé. Le lead single « Gimme » se révèle dès les premières notes très efficace. Avec son refrain accrocheur et ses basses puissantes, il ne laisse pas indifférent. « Alaska » et son tempo soutenu se démarquent également du reste.

Cependant, la tonalité générale de l’album s’oriente vers une atmosphère très chill, presque jazzy sur certains morceaux comme par exemple « Hawaiian Mazes ». Ce type de sonorités ne manquera pas de rappeler à certains les compilations « LoFi / Chill Hop » qui fleurissent sur Youtube.

Tout au long de l’écoute, on se laisse porter sans trop y faire attention par la voix douce de Banks, parfois saupoudrée de juste ce qu’il faut d’Autotune, comme pour ces précédents albums.

A noter que l’album a été produit dans sa majorité par le compositeur BJ Burton, coutumier de ce type de sonorités, qui a collaboré avec des artistes incontournables de la scène alternative tels que Bon Iver ou Lizzo.

Plaisant, cohérent… mais pas marquant

On regrettera peut être un manque de prise de risque pour ce 3e album. Certes, l’idée de s’aventurer sur des mélodies un peu moins sombres est payante, mais ne semble qu’à moitié assumée.

Si les thèmes abordés dans les paroles (déceptions, questionnements amoureux…) restent cohérents par rapport à l’univers de Banks, le chant est parfois noyé par la production. Paradoxalement, de nombreux titres manquent d’affirmation pour s’imposer dans la durée.

Les capacités vocales de la chanteuse se révèlent davantage dans les balades, comme par exemple le sobre mais touchant « What About Love », qui clôt l’album en nous laissant sur une bonne impression.

En résumé, III est un album bon mais sans grande surprise. Il ne montre son plein potentiel qu’après plusieurs écoutes, mais mérite tout de même qu’on s’y attarde. Les fans apprécieront l’évolution de Banks en tant qu’artiste, tandis que les curieux se laisseront séduire par l’atmosphère douce et mélancolique de ce nouveau projet.

Vous aimerez si vous aimez aussi : FKA Twigs, Lorde et les compilations LOFI sur Youtube.

J’ai adoré : Hawaiian Maze. Une belle prise de risque.

J’ai moins aimé : Till Now. Ne vous laissez pas rebuter par ce premier titre.

Ma note : ♥♥♥♡♡

Vous avez apprécié cette critique ? Lisez également mon avis sur d’autres albums dans mon portfolio.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *